Search

Blois du 14/08/10 - Jean-Marie Populaire - Bernissart (BE) dans 2.974 jeunes - ‘Seul contre tous.’

Depuis cette année, l’occasion était donnée aux spécialistes à jeunes de s’illustrer également entre deux concours nationaux puisqu’ils avaient la possibilité de participer aux deux concours interprovinciaux au départ de Blois ...

... , organisés au mois d’août, conjointement par l’Union Brabançonne et l’Union d’Anvers. Les amateurs du Hainaut et du Brabant Wallon étaient également de la partie puisque le Derby-Hainaut y avait été convié.

Un de ces hennuyers a d’ailleurs réussi l’exploit de remporter la 1ere place interprovinciale catégorie jeune face à 2.974 concurrents. Il s’agit de Jean-Marie Populaire de Bernissart, village surtout réputé pour ses découvertes préhistoriques puisque de nombreux iguanodons y furent découverts en 1878 dans les sites miniers qui faisaient alors florès dans la région.

Exploit ? Oui, car face à toute la masse flandrienne et brabançonne, qui avaient engagé 70% du contingent, ce pigeon a dû voler seul la majorité des 363km le séparant de ses pénates. Dans la région, c’est plus de 15minutes d’avance qu’il totalisa sur ses plus proches concurrents. Les  conditions de vol étaient relativement dures  étant donné que le vent soufflait de secteur Nord-Nord Est que la température dépassait largement les 30°. D’ailleurs, ils ne furent que 3 à dépasser la barre des 1.300 m/min et ce, pour un contingent total de 4.138 pigeons. Bref, un vrai ‘temps de pigeon’ qui couronna un classieux pigeonneau, offrant au passage la première victoire de grande envergure à son heureux propriétaire.
Rencontre.

Basket & Colombophilie
La cinquantaine fraîchement sonnée, Jean-Marie, enseignant de profession, est colombophile depuis 1988. De 1999 à 2004, il a joué sous le nom de son beau-père, Raymond Ducoron, est il fut une véritable terreur dans les concours de petits demi-fond avec l’Union de Mons. C’était l’époque, qui nous semble déjà si lointaine (sic), ou chaque concours rassemblait à peu près 1.000 pigeons par catégorie.
Chaque semaine amenait son lot de prix de tête à la rue de Valenciennes. Depuis 2005, il rejoue sous son nom. Son autre grande passion est le basket, passion qui l’occupe pleinement puisqu’il est le coach de la JS Kain. Il est d’ailleurs une des figures emblématiques du basket provincial hennuyer, ayant coaché ici et là depuis de nombreuses années. Depuis son nouveau départ en colombophilie, il est orienté exclusivement sur les étapes de grand demi-fond mais s’adonne chaque année à l’une ou l’autre incursion dans les concours de fond. L’équipe des vieux se compose de 22 veufs parmi lesquels +/- 10 yearlings. Le jeu avec les jeunes est également pratiqué intensivement. Une quarantaine d’unités compose chaque année l’équipe des hâtifs. Ils sont issus des reproducteurs, accouplés le 25/12 en même temps que le reste de la colonie. La première tournée est placée sous les veufs de sorte à bénéficier immédiatement de deux tournées hors des reproducteurs. Les origines sont issues d’amateurs fortement réputés puisqu’il s’agit e.a. des Deneufbourg, Casaert, Verbruggen et de son grand ami Roger Rochart de Quevaucamps avec lequel il partage d’ailleurs son élevage.
Pour pouvoir figurer de bonne manière au résultat, les jeunes sont bien entendu occultés et ce, de 18h à 8h jusqu’au 1er juillet. Les concours d’août constituant le principal objectif de ceux-ci, on s’arrange pour que la montée en forme tombe à bonne échéance. Les sexes sont séparés dès formation de l’un ou l’autre couple et c’est à ce moment que le système de la porte coulissante débute. En général, cela se passe à la mi-juillet.
Leur écolage débute directement à 20km (par deux fois), après quoi ils partent pour Cambrai.
Jean-Marie est aujourd’hui à la tête d’une petite colonie faible en unités mais où la qualité est omniprésente.
Il joue un rôle d’outsider face aux grosses colonies dans les doublages du Derby-Hainaut mais il peut se targuer d’avoir déjà ‘pointé’ à l’une ou l’autre reprise.
A son compteur, on note déjà l’un ou l’autre top 100 comme le 24e national Bourges vieux ’98, 37e national Bourges vieux ’08, 87e national Bourges ’00, 63e national Limoges ’09, 80e national Limoges ’10, 71e national Guéret 13.885 ’10, 4e interprovincial Vierzon, etc

Le vainqueur
C’est donc un jeune mâle écaillé (BE 10-9031120) qui a triomphé sur Blois. Comme tous les autres pigeonneaux, il fut séparé des femelles vers la mi-juillet. Le compartiment des jeunes mâles est aménagé de casiers de veuvage pour jeunes (une cloison séparant le casier en deux ou pouvant être ouverte pour créer un casier de veuvage). Le vainqueur possédait bien entendu un casier qu’il s’empressa d’occuper avec sa nouvelle conquête, une vieille femelle utilisée pour motiver ces jeunes pigeons pleins de fougue. C’est donc là qu’il a dû puiser sa motivation pour réaliser cette superbe performance. La forme était aussi au beau fixe dans le pigeonnier comme le prouvent les résultats réalisés avec les jeunes depuis juin.

Son père est le BE 02-9100790, un fils du ‘891/99’ qui remportait le 1er provincial Châteauroux en 2001 face à plus de 2.000 concurrents. Il fut accouplé à la ‘Bleue Rochart 023/99’, une superbe reproductrice mère des deux frères qui firent sensation cette année chez Roger Rochart à savoir les :
- Le ‘Petit Deneufbourg 474/06’ 7e national Montauban 6.654 vieux ’10 et 1er Jarnac ’10.
- Le ‘Paramyxé 473/06’ 58e national Montauban 6.654 vieux ’10, 4e national Narbonne 6.330 vieux & 5e international 13.535 pigeons.
Cette femelle est donc une vraie poule aux oeufs d’or.

La mère du vainqueur est la BE 05-9029136. C’est une fille du ‘Nasdaq’ de Maurice & Grégory Casaert qui remportait en 2000 le 1er national Souillac de 7.154 vieux. Il est par après devenu un reproducteur hors norme. Deux de ses petits-fils ont déjà remporté une victoire nationale (‘Mistral’ en ’04 sur Brive, ‘Paola’ en ‘1O sur Argenton). Deux autres se sont contentés d’une victoire interprovinciale/semi-nationale (‘Dow Jones’ sur Châteauroux en ’06 et maintenant le ‘Blois’).

Voici le palmarès du ‘Blois’ :
Orléans 4/594, Toury 12/501, Pont 26/558 & Pont 39/479.
Lors du dernier grand rendez-vous de la saison, Guéret, Jean-Marie remporte le 71e prix national de 13.885 jeunes avec la BE 9031106/10. Cette femelle est une véritable perle.

Voici son palmarès (uniquement doublée dans ‘Dendre & Senne’ :

 - Pont       1/310
- Toury      14/500
- Bourges     4/630 (Dendre & Senne)
- Argenton   13/465 (Dendre & Senne)
- Guéret      1/226 (Dendre & Senne) 

Avec ce genre de prestations, inutile de préciser qu’elle fera bonne figure dans les divers championnats d’as-pigeons auxquels elle participera.
Bon sang ne peut mentir. Une maxime qui prend souvent tout son sens. Dans le cas présent aussi.

Le père de ‘106/10’ est un pur Casaert, propre frère de ‘Cheyenne’. Son père est le le BE 9134245/04, un propre fils du ‘Gamin’, qui remportait 2e Semi-National Châteauroux 12155p, 6e Semi-Nat Argenton 8405p, etc. ‘Gamin’ est un propre frère du ‘Nasdaq’ !! ‘Gamin’ fut accouplé à ‘Daisy’, une voyageuse exceptionnelle qui remporta le 1er Bourges 1.472 p, et 19ème Nat Bourges 11.614 p.!
Le ‘245/04’ était accouplé à la ‘467/01’, elle aussi une 100% Casaert qui est un concentré à elle seule des meilleures lignées de chez Casaert.
Son père est en effet le ‘Borgne Dedeyne’ tandis que sa mère est une soeur de ‘Invincible Montauban’, 1er national Montauban 5.335 en 1992 et par après devenu un reproducteur de premier choix chez Sylvère Toye. Quelle classe.

La mère de la ‘106/10’ est une direct Roger Rochart, issue d’un croisement Carteus x Van Winkel. En 2004, elle devenait la mère de l’as-pigeon provincial demi-fond.
Cette belle victoire méritait bien entendu un article pour le ‘prof’ qui savoure encore cette magnifique performance. Parfois, c’est le genre de chose qui peut donner une nouvelle impulsion à une colonie. Espérons que ce sera le cas ici.
Cela devrait faire mal tant la qualité est présente à la rue de Valenciennes. Peu de pigeons, de grandes lignées, une bonne sélection : voilà les ingrédients les plus importants du succès.
D’ores et déjà, bonne chance pour la suite et rendez-vous aux diverses remises de prix hivernales !
Félicitations.