Search

Philippe Dermience (Rochefort, BE) est chaque année au top en province de Luxembourg

Malgré une situation géographique plus que défavorable, la colonie rochefortoise affiche une régularité à toute épreuve depuis plusieurs dizaines d'années, et ce jusque sur le plan national. Raison suffisante pour leur rendre une petite visite!

La première fois que nous avons rendu visite à Philippe, c'était en 2011 suite à sa victoire semi-nationale sur Châteauroux (centre & est). Nous avions alors pu nous rendre compte par nous même de la situation délicate dans laquelle les pigeons doivent évoluer, le relief accidenté et les forêts pleines de rapaces étant monnaie courante dans la région. En plein mois de juillet, nous avions d'ailleurs assisté à 3 ou 4 attaques des oiseaux de proie qui venaient pêcher à volonté dans la volée des pigeonneaux. Un véritable crève coeur pour n'importe quel amateur qui voit ainsi son travail sapé en quelques secondes à peine! Mais revenons-en au sportif! Car si nous nous intéressons encore à cette colonie, c'est qu'elle le mérite au niveau de ses résultats. Si l'année 2013 avait déjà été riche en émotion avec pas moins de 9 différents top 100 nationaux (vu sa situation géographique, excusez du peu), la saison 2014 aura elle aussi amené son lot de satisfaction, surtout dans les concours de fond, avec notamment le 1er international Benelux Limoges de 3.196 pigeons... un pigeon qui servit malheureusement de repas à un oiseau de proie l'hiver dernier!

Malgré cette désillusion énorme, Philippe a tout de même eu la chance découvrir une nouvelle perle dans son colombier de jeu. Il s'agit d'une propre fille de son 'Eclair', 1er semi-national Châteauroux 2011! Comme quoi bon sang ne saurait mentir!

'La Narbonne' (BE12-8017648)

2013:
Arcis    32/604 p.
Bourges   7/143 p.
Nevers    5/128 p.
Nevers 37/1.662 p. 
Bourges   3/170 p. & 21/1.103 EPR
Bourges   1/105 p.
Issoudun nat 526/4.144 p.
Nevers nat 12/430 p. & 117/2.918 p.
2014:
Rethel   2/216 p. & 6/494 p.
Reims   16/228 p.
Epernay 16/191 p.
Sézanne  7/238 p.
Limoges EPR 1/90 p. & 42/1.503 p.
Montélimar 10/192 p. & 301/3868 p.
Narbonne nat 15/4.558 p., 6/5.318 Inter femelles, 27/12.528 inter

Une femelle avec un palmarès exceptionnel, surtout au vu de toutes les difficultés qu'on connait aux pigeons de la colonie rochefortoise!

Être colombophile au Luxembourg

C'est tout simplement la croix et la bannière pour ceux qui partagent notre passion en terre luxembourgeoise. Pratiquer le sport colombophile, c'est véritablement le parcours du combattant pour n'importe lequel des amateurs. Premièrement, si la problématique des rapaces sévit désormais à l'échelon national, c'est dans la province de Luxembourg que les dégâts sont les plus considérables et ce depuis bien plus longtemps qu'ailleurs. Il n'est pas rare de voir certaines colonies décimées bien avant que la saison ne commence. Cela pousse certains amateurs à doubler leur contingent de jeunes afin de pouvoir y faire face tandis que d'autres préfèrent jeter l'éponge. Et si vous avez un crack de 2 ou 3 ans, il peut disparaître du jour au lendemain d'une simple volée à la maison. Triste réalité.

Ensuite, vu la faible densité de colombophiles peuplant la province, les contingents sont rarement attractifs. Conséquence de ce même faible nombre d'amateurs, les locaux sont la plupart du temps distant de plusieurs dizaines de kilomètres. Face à cela, certaines sociétés n'ont parfois pas d'autres choix que d'annuler leur participation à l'enlogement de certains concours nationaux, au détriment des quelques courageux qui souhaitent y participer. Absurdité du règlement, ces derniers sont obligés d'enloger leur pigeon dans leur province respective pour prendre part au concours. Si ce n'est pas le cas, ils ne peuvent pas y participer. C'est là qu'on comprend qu'on a de la chance de jouer dans une autre province...
Mais ce n'est pas la fin du calvaire: une fois au concours, les difficultés sérieuses commencent pour les pigeons. Imaginez par exemple la situation de la poignée de pigeons luxembourgeois perdus dans plusieurs dizaines de miliers de pigeons provenant des autres provinces... c'est pratiquement impossible de pouvoir briguer quelque chose sur le plan national. Pourtant, plusieurs colonies luxembourgeoises ont parfois eu l'honneur de remporter une palme nationale. De mémoire, Pierson-Bavay sur Bourges pigeonneaux en 2003, la victoire nationale sur La Souterraine pigeonneaux remportée par un amateur portugais résidant en province de Luxembourg fin des années '90, Jean-Luc Bar sur Bourges vieux ou, plus récemment, la victoire internationale d'Albert Jamaigne remportée sur Narbonne l'année dernière. C'est d'ailleurs sur les plus longs cours que les amateurs de la province disposent des meilleures chances de succès puisque le vent et la masse y ont une moindre influence. Philippe Dermience est d'ailleurs passé à deux doigts de la montre en or en 2009 sur le concours national de Libourne puisqu'il y remportait la 2e place nationale. Il considère lui aussi que c'est dans ce créneau qu'il convient de se spécialiser. A moyen terme, Philippe envisage une participation plus soutenue vers les concours internationaux, notamment au vu des premiers succès engrangés en 2013 et en 2014. A ce titre, les épreuves Benelux (est de la Belgique, Ardennes françaises, Luxembourg et Allemagne) constituent une véritable aubaine pour ces amateurs qui se voient ainsi disposer de meilleurs atouts afin de figurer en bonne place sur le résultat. Les cartes sont redistribuées et l'échiquier sportif s'en retrouve modifié. Affaire à suivre...

Philippe, félicitations pour ton abnégation et bon vent pour ta saison 2015!