Olivier Poussart (Vaulx-les-Chimay, BE) réalise une fantastique saison 2017 !

La colonie Poussart ne cesse d'impressionner par ses phénoménales séries de constatations et son pourcentage de prix fort élevé, cela en dépit d'un début de saison plus que mouvementé. De 100 à 500 kilomètres, les pigeons Poussart sont de redoutables compétiteurs extrêmement difficiles à battre.


Photo prise l'année dernière après la victoire nationale de Bourges et qui témoigne de l'état d'esprit du moment: le regard tourné vers le futur.

En guise d'introduction

Une mise au point s'impose avant d'aller plus loin dans cet article. Tous le monde se souvient de la problématique du réglement doping qui a frappé de plein fouet la saison 2016. Souvent à tort et parfois à raison, des noms ont été cités et des familles ont été salies. Dans le cas qui nous concerne aujourd'hui, sachez simplement qu'Olivier Poussart a été gracié peu avant le début de la saison 2017. Il a été gracié car il existait d'énormes lacunes dans le réglement doping entré en vigueur, avouons-le, un peu à la va vite avant le début de la saison 2016 et surtout car il a été démontré scientifiquement qu'une contamination naturelle par la substance incriminée avait été rendue possible. De plus, la substance mise en cause (atropine/scopolamine) n'a aucun effet dopant sur l'organisme du pigeon et ne figure même pas sur la liste des produits prohibés de la FCI. Cela veut donc dire que, lors d'un concours international par exemple, un pigeon belge contaminé par cette substance pourrait être considéré comme 'dopé' tandis qu'un pigeon néerlandais, lui aussi contaminé par cette même substance, passerait entre les mailles du filet. Avouez quand même que cela relève de l'improvisation. Notre conclusion, c'est qu'il existera toujours certaines formes de suspicion autour des colonies qui dominent de la tête et des épaules la compétition et cela est bien dommage. Les gens devraient plutôt mettre en avant les grandes qualités de certains amateurs plutôt que de remettre constamment de l'huile sur le feu. Ou bien passer plus de temps dans leurs installations plutôt que sur les réseaux sociaux, à déblatérer toutes sortes d'ânneries. Peut-être que leurs résultats s'amélioreraient. Cela reléverait en tout cas d'un esprit sportif le plus sain du monde. Mais c'est probablement une utopie...

Toujours présent à l'appel

La colonie d'Olivier Poussart s'est retrouvée sur le devant de la scène l'année dernière après avoir remporté le 1er prix national Bourges face à 19.889 yearlings avec la vitesse la plus rapide du contingent général de 39.620 pigeons. D'autant plus qu'en 2015, Olivier remportait déjà les 2e et 9e national Argenton de 11.223 pigeonneaux et le 9e national Tulle de 8.621 yearlings. Vous comprendez donc bien qu'il n'est pas né de la dernière pluie et que son palmarès sur la scène nationale s'étoffe d'année en année. Olivier est un excellent soigneur qui peut compter sur une base solide grâce à son ami Paul Santens. Installé dans la région de Gand, Paul est impliqué dans le sport colombophile par procuration via Olivier. Paul est un collectionneur passionné qui a acheté chez les plus grands amateurs mais qui ne souhaitait pas passer tout son temps libre dans ses pigeonniers. Il a ainsi proposé à Olivier de lui confier chaque année le fruit de son élevage et c'est comme cela qu'Olivier Poussart est arrivé au niveau qu'on lui connait aujourd'hui. Les deux amis prennent beaucoup de plaisir comme cela et Paul ne manquerait pour rien au monde les arrivées le samedi. Chaque week-end, il parcourt ainsi les 300 kilomètres aller-retour en espérant voir les pigeons se classer en tête. Et à ce sujet, il faut avouer qu'il est plutôt bien servi!

Une base en or

Les deux amis ont eu la chance de découvrir plusieurs couples de reproducteurs en or. Ces couples ne sont pas légion en colombophilie mais ici, on peut réellement les qualifier comme tel. Il y a premièrement le ''Diamond Pair'', soit les parents de 'Lady Bourges', lauréate nationale de Bourges en 2016. Ce couple avait déjà donné la femelle qui remportait le 2e national Argenton en 2015 mais aussi le 9e national Tulle de la même année. Ce couple a évidemment bénéficié d'une attention toute particulière après la victoire nationale de ''Lady Bourges'' en 2016.
Depuis lors, un autre couple se démarque de façon remarquable. Il s'agit du second couple de base baptisé ''Briljant Pair''. Les deux meilleurs pigeons actuels de la colonie en sont des descendants directs: une fille (la ''582/15'') et un petit-fils (le ''401/15''). Tous deux ont réalisés de fantastiques performances comme vous pouvez le constater:

- BE15-4152582

1.  Châteauroux II prov -   991 p. '17
    93. National Zone  -  3.158 p.
    130. National      - 10.444 p.
1.  Sourdun régional   -    144 p. '17
4.  Nevers prov        -  1.818 p. '17
    10. Semi-national  -  4.444 p.
5.  Sézanne régional   -    398 p. '17
6.  Trélou régional    -    255 p. '17
10. Bourges prov       -    982 p. '17
15. Montluçon Iprov    -  1.421 p. '17
    19. Semi-national  -  2.719 p.
1.  Nanteuil régional  -  1.182 p. '15
1.  Fay aux loges rég  -    489 p. '15
1.  St-Soupplets rég   -    208 p. '16
36. Argenton prov      -    445 p. '15
...

Cliquez ici pour consulter son pedigree.

Il s'agit aussi de la propre soeur de nid de la ''583/15'' qui remporte le 9e national Argenton de 11.223 jeunes en 2015.

- BE15-1069401

1.  Nevers prov      - 2.425 p. '17
    1. Iprovincial   - 1.818 p.
    2. Semi-national - 5.279 p.
1.  Bourges prov     - 1.756 p. '16
2.  Sézanne régional -   398 p.
7.  Montluçon prov   - 1.090 p. '17
    7. Iprovincial   - 1.421 p.
    8. Semi-national - 2.719 p.
49. Châteauroux prov -   991 p. '17
    58. Iprovincial  - 1.322 p.
....

Cliquez ici pour consulter le pedigree.

Avant d'en conclure définitivement avec ce reportage, il convient de souligner le rôle important joué par l'épouse d'Olivier, Marie-France, qui est d'un soutien sans faille tout au long de la saison, mais surtout du rôle occupé par le fils Justin (12 ans), véritable pilier de la colonie qui prend déjà à sa charge de nombreux soins lorsque son père est au travail. Pas de doute, la relève colombophile est bel et bien assurée chez les Poussart!
Nous ne manquerons pas de revenir en long et en large cet hiver sur cette excellente colonie de la botte du Hainaut. D'ici là, nous lui souhaitons bonne chance pour la fin de la saison 2017.

Meilleurs résultats 2017

20/05 Sézanne rég - 398 vx: 2, 3, 4, 5, 6, 7, 20, 21, 25, 26, ... (15/21)
20/05 Sézanne rég - 675 yl: 3, 4, 6, 7, 9, 28, 29, ... (12/34)
27/05 Sourdun rég - 387 vx: 2, 3, 6, 27, 28, 38, ... (15/21)
03/06 Sens rég - 366 vx: 1, 3, 4, 11, 12, 14, 16, 24, 26, 27, 32, ... (16/21)
17/06 Nevers EPR - 2.425 vx: 1, 8, 13, 26, 47, 48, 79, 82, 109, 159, 171, ... (18/21)
17/06 Nevers Semi-nat - 4.444 vx: 2, 10, 21, 40, 75, 76, 117, 123, 156, 256, 272, ... (18/21)
24/06 Argenton Iprov - 1.690 vx: 24, 56, 74, ... (9/11)
08/07 Châteauroux Iprov - 1.322 vx: 3, 10, 12, 58, 83, 87, ... (14/19)
15/07 Montluçon Semi-nat - 2.719 vx: 8, 14, 15, 18, 19, 30, 54, 64, 69, 84, 149, .. (17/19)
22/07 Gien rég - 299 vx: 3, 4, 9, 10, 12, 13, 19, 20, 24, ... (15/20)
22/07 Gien rég - 350 yl: 3, 5, 6, 7, 8, 10, 11, 14, 16, 17, 32, 34, 36, ... (18/27)
29/07 Tulle Iprov - 1.800 yl: 5, 8, 147, 155, ... (6/17)
29/07 Bourges Prov - 982 vx: 3, 4, 5, 8, 10, 13, 27, 31, 50, 51, 76, 78, 79, ... (15/16)
29/07 Bourges Prov - 1.194 yl: 2, 40, 41, 43, 57, 74, 81, 114, ... (8/11)
29/07 Sézanne - 1.185 px: 1 à 14, 15, 16, ... (23/30)

Loading ...

Loading ...


Loading...