Search

Le tandem Vandeputte Père & Filles (Cuesmes, BE) continue sur sa lancée

L'année dernière, nous vous avions déjà présenté cette colonie que l'on retrouvait pratiquement chaque semaine en tête des résultats en terre hennuyère. La saison 2014 a confirmé cette tendance puisque la colonie montoise a une fois de plus réalisé une saison magnifique sur toute la ligne de vol.

S'il est loin d'être un inconnu des pelotons colombophiles, Patrick Vandeputte (51 ans) vient pourtant de réaliser un comeback au premier plan. Patrick était en effet membre du solide tandem Vandeputte père & fils de Cuesmes, un tandem qui a joué au top sur toute la ligne de vol durant de nombreuses années et qui faisait partie des meilleures colonies de la région de Mons-Borinage. Le décès de son père, François, survenu en 2009 a quelque peu chamboulé la pratique de son hobby puisque les pigeonniers étaient situés au domicile du paternel. D'un jour à l'autre, l'avenir de la colonie était désormais mis en péril. Il pris alors la décision de construire un pigeonnier chez lui, conscient que cela lui prendrait probablement plusieurs années avant que la machine ne tourne à nouveau à plein régime. Patrick n'a pas fait exception a la règle mais on peux aujourd'hui considérer qu'il a effectué son retour en très peu de temps. Comptabilisant plusieurs dizaines d'années de pratique et n'étant donc pas né de la dernière pluie, il a avant tout analysé la situation et en a conclu qu'il se devait de réinjecter du sang frais dans son cheptel et, évidemment, le meilleur possible. D'un naturel discret, Patrick n'est pas du genre à parler à tort et à travers et chaque mot prononcé est pesé au préalable. Il en va de même dans le processus décisionnel qui va de pair avec la gestion quotidienne d'une colonie. Avant d'agir, chaque décision fait suite à une analyse complète et mûrement réfléchie. 
Il a alors examiné de nombreux résultats à la recherche des noms qui revenaient le plus souvent. Plusieurs d'entre eux furent sélectionnés avant de pousser les recherches au niveau supérieur. Patrick était en effet à la recherche d'une colonie présente sur tous les fronts années après années mais dont les sujets étaient également capables de s'imposer au sein d'autres colonies. Ce dernier point était pour lui le plus important. Et il faut dire qu'en Belgique, le même nom revient sans cesse depuis belle lurette: celui de Gaby Vandenabeele.
Patrick s'est alors empressé de se renforcer avec les pigeons du maître de Dentergem, par achats directs au colombier mais aussi en allant puiser directement au sein des meilleures succursales de la race Vandenabeele. Il a ainsi acquis des descendants des meilleurs pigeons qui ont fait la réputation de la colonie flandrienne avec notamment la plupart du temps la lignée du 'Bliksem'. En se focalisant sur ces pigeons, il a misé sur la meilleure base possible. Cette race s'est en effet exportée dans le monde entier avec des succès retentissants aux quatre coins du globe. Inutile de dire que ce fut la même chose chez Patrick. Aujourd'hui, on peux considérer que son 'comeback' est amplement réussi et il le doit évidemment en grande partie à la qualité des sujets qu'il s'est procuré au cours de ces dernières années.

Il faut également préciser que, travaillant à pause, son horraire ne lui permet pas de d'être toujours disponible à 100% pour ses pigeons. Il peut heureusement compter sur l'aide appréciable de ses deux filles qui le secondent parfaitement dans la gestion de sa colonie, l'aînée prenant en charge l'entraînement de la jeune génération, la seconde s'occupant de nettoyer et de nourrir les pigeons chaque matin. Jouer sous le nom Vandeputte père & filles n'en est que plus logique. Notons également au passage qu'il peut compter sur l'aide précieuse de son ami Grégory Kubica (ancien membre du tandem Kubica-Nanni) qui prend à son compte le suivi administratif de la colonie et qui ne ratte pratiquement jamais le retour des pigeons. Bref, le team marche à merveille!

Patrick, félicitations pour l'ensemble de ton travail et ta superbe saison. Bonne chance pour 2015!

Meilleurs résultats obtenus en 2014

05/04 St Quentin (79 km)   819 vieux:     7, 8, 10, 12, 16, 74, 78, 142, 225, 229, 256 (11/24)
05/04 St Quentin (79 km)   808 yearlings: 1, 2, 3, 4, 26, 27, 31, 49, 68, ... (15/30)
19/04 Nanteuil (165 km)  1.278 vieux:     3, 4, 44, 72, 74, 97, 113, 117, ... (14/23)
19/04 Nanteuil (165 km)  1.166 yearlings: 3, 4, 24, 25, 31, 42, 43, 44, 48, 51, 64, 73 (21/30)
26/04 Nanteuil (165 km)    623 vieux:     1, 10, 11, 12, 13, 17, 25, 52, ... (24/23)
26/04 Nanteuil (165 km)    549 yearlings: 7, 11, 18, 27, 28, 40, 41, ... (14/28)
31/05 Bourges (387 km)     502 vieux:     7, 24, 32, 38, 98 (5/8)
National Zone            4.783 vieux:     95, 366, 437, 530, 1104 (5/8)
31/05 Bourges (387 km)     995 yearlings: 1, 5, 69, 81, 86, 99, 110, 157, 214, 251 (10/16)
31/05 Limoges (582 km)   2.276 vieux:     2, 131, ... (5/12)
National Zone            5.666 yearlings: 19, 152, ... (8/16)
07/06 Gien (317 km)      1.383 yearlings: 9 (1/1)
14/06 Nanteuil (165 km)    507 jeunes:    1, 2, 3, 7, 10, 12, 13, 15, 30, 31, 32, 37 (20/42)
21/06 Montluçon (463 km)   352 vieux:     10, 21, 24, 50 (4/4)
Provincial                 658 vieux:     23, 45, 52, 98 (4/4)
21/06 Montluçon (463 km)   964 yearlings: 4, 24, 39, 40, 122, 234 (6/8)
Interprovincial          3.262 yearlings: 7, 41, 78, 79, 273, 576 (6/8)
05/07 Limoges (582 km)     283 yearlings: 2 (1/2)
Interprovincial          1.365 yearlings: 7, 311 (2/2)
05/07 Argenton (462 km)    417 vieux:     7, 39, 61 (3/4)
19/07 Brive (611 km)       275 vieux:     1, 73 (2/4)
Interprovincial          1.083 vieux:     3, 230 (2/4)
16/08 Argenton (462 km)  1.607 jeunes:    14, 51, ... (6/10)

Comments

Patrick

Pour tes résultats de cette année difficile je te félicite.

Je salut aussi Adrien pour le travail suite à l'article publier.

Bravos a vous .

SALUT PATRICK,

ENCORE UN MAGNIFIQUE PALMARES BIEN MERITE,JE TE SOUHAITE UNE SAISON 2015 AUSSI FORMIDABLE.

FELICITATIONS .

Félicitations a vous tous,
et bonne saison 2015.
Salutations Colombophiles.
Didier WAILLY