Search

Jean-Paul Balcaen (Aix-Noulette, FR) remporte le 1er national Pau france et le 2e international de 9.062 pigeons!

Le premier grand rendez-vous international de la saison, le traditionnel Pau organisé par la Colombe Joyeuse, aura une fois de plus connu une participation massive de la part des colombophiles de l'hexagone. En effet, ces derniers ont enlogé pas moins de 2.114 pigeons, le deuxième contingent général après celui des Pays-Bas (3.433 pigeons). Au final, la victoire nationale revient à Jean-Paul Balcaen qui échoue par la même occasion à la 2e place internationale.


Jean-Paul avec son vainqueur national.

Lâchés à 07h15, les 9.062 pigeons enlogés à Pau ont eu fort à faire avec un vent de secteur nord-nord ouest sur la plus grande partie de leur trajet retour. Alors que certains prévoyaient les premières arrivées vers 20h00 aux courts points français, il n'en fut finalement rien puisque la première annonce n'eut lieu que sur le coup de 20h48 pour 755 kilomètres! Cela ne faisait que confirmer l'avis des plus sceptiques qui avaient probablement compris dès le départ que ce concours serait loin d'etre une sinécure pour nos petits protégés. Après une petite dizaine d'annonces publiées sur PIPA, coup de tonnerre: Joost De Smeyter-Restiaen annonçait le seul et unique pigeon belge de la soirée sur le coup de 22h20. Seize français pour un seul belge qui empochait évidemment la victoire internationale. 'Rien à redire sur la prestation de ce pigeon' annonça d'emblée Jean-Paul Balcaen. 'J'ai été battu par plus fort que moi'. En constatant son pigeon à 21h43 pour 823 kilomètres, celui qui remporte au passage sa première victoire nationale française n'est absolument pas déçu d'échouer sur la deuxième place du podium international. 

- 'Paul' (FR12-176722)

C'est donc un mâle de 3 ans baptisé 'Paul' (en hommage au père de Jean-Paul) qui remporte la victoire nationale française. A ma question de savoir si ce pigeon avait été spécialement motivé pour l'occasion, Jean-Paul Balcaen me répondit très simplement que non puisque ce n'est jamais le cas. En effet, ne disposant que de très peu de temps pour s'occuper de ses pigeons, ces derniers sont habitués dès le plus jeune âge à partir aux concours sans recevoir aucune motivation spécifique. Ni plateau, ni femelle: ils sont directement mis au panier. Plutôt particulier mais comme vous pouvez le constater cela n'a aucune influence sur les résultats! Cela requiert cependant un certain temps aux pigeons avant qu'ils ne comprennent le manège.


'Paul', photographié peu après son triomphe sur l'étape paloise.

Pontoise (154 km)  -   206/1.556 p.
Blois (331 km)     -   110/1.815 p.
St Junien (520 km) - 1.305/6.815 p.
Langeais (383 km)  -   241/1.148 p.
Pau (823 km) Nat   -     1/2.114 p.
  Internat         -     2/9.062 p.

Cliquez ici pour consulter le pedigree du vainqueur.

L'arrivée

Comme tout amateur ayant joué Pau, Jean-Paul consultait régulièrement les premières arrivées afin de se faire une idée sur le déroulement du concours. Il ne pensait pas constater un pigeon le jour même, encore moins finir à la première place du podium national. Puis, sur le coup de 21h43, miracle! Le pigeon le plus rapide. Sur le coup, il pensait finir dans le top 10 national, pensant que des pigeons de la côte viendraient venir le battre par après, voir le lendemain matin. Mais finir à la première place du podium national, qui plus est avec le 2e prix international, c'était tout simplement inespéré. La nuit fut courte et le lendemain, la victoire était officialisée en matinée. Que du bonheur!
Deux autres pigeons se feront également officialiser le lendemain, soit à 08h20 et 08h49. Les deux autres, des 2 ans, manquent malheureusement toujours à l'appel comme c'est le cas de beaucoup d'autres colonies.

Le colombophile

Issu d'une famille de colombophile (il en est tout simplement la 4e génération) originaire du bassin minier lensois, Jean-Paul baigne dans la colombophile depuis son plus jeune âge. Dans la région, le sport colombophile a toujours été très populaire puisqu'étant pratiqué de manière assidue par les nombreux miniers du coin, notamment pour arrondir leurs fins de mois. C'est à l'âge de 10 ans (il en a aujourd'hui 55) qu'il s'associa avec son père et joua en tandem avec celui-ci jusqu'à son décès. Il continua alors à jouer seul à son domicile, surtout les concours de vitesse et de demi-fond, jusqu'en 2004, année lors de laquelle il déménagea vers son domicile actuelle à Aix-Noulette, toujours dans la région de Lens. Toute sa colonie fut vendue car il décida de jouer sur toute la ligne de vol. Il réalisa plusieurs achats chez Batenburg-Van de Merwe (lignée du 'St Vincent doffer') et acheta plusieurs pigeons à la vente totale de Bas Batenburg (le père d'Hugo), uniquement issus de la lignée du légendaire 'Witbuik'. Des Van der Wegen et des Germain Imbrecht sont venus renforcer le cheptel. Tous ces pigeons sont accouplés entre eux et ne sont jamais mélangés, ce qui fait que les pigeons de la colonie sont très consanguins. Le vainqueur de Pau en est le parfait exemple. C'est d'ailleurs dans la colombiculture que Jean-Paul prend le plus de plaisir. Comme il me le précisa durant notre entrevue, il aime élever de beaux pigeons avant tout, le jeu restera toujours secondaire. Il est actuellement à la tête d'une colonie composée de 48 mâles joués au veuvage et d'une trentaine de yearlings célibataires. Ceux-ci ne déménageront au colombier de veuvage qu'à l'âge de 2 ans, à condition de s'être montré à une reprise au cours de leur année yearling, cette année sur Agen et, pour les moins bons d'entre eux, sur Narbonne. Les couples de reproducteurs sont quant à eux au nombre de 14. Rien de plus!

Si Jean-Paul joue sur toute la ligne de vol, il s'est déjà distingué à plusieurs reprises sur les concours internationaux. En 2011, on retrouvait ainsi 4 de ses 12 engagés dans le top 100 international (38e, 47e, 52e & 93e face à 12.605 vieux). Déjà à l'époque, un fameux résultat!

Jean-Paul, félicitations pour cette magnifique performance. Nous te souhaitons de rééditer ton exploit un jour ou l'autre. Bonne continuation!