Suchen

Hugo und Invictus sorgen bei Casaert-Senechal und De Smeyter-Restiaen für eine gewaltige Qualitätsinjektion.

Mit Invictus, der besten Taube auf der Großen Weitstrecke von Europa 2015 und Hugo, dem internationalen Sieger bei einem der schönsten und schwersten internationalen Klassiker des Jahres 2015 wurden soeben zwei gewaltige Transfers innerhalb unseres Taubensports von Frankreich in Richtung Belgien realisiert.


Sébastien Casaert, Michel Dubois mit Invictus und Joost Desmeyter

Invictus, der beste Marathonflieger von Europa im Jahr 2015

Ein phantastischer Athlet. Eine der besten, wenn nicht sogar die beste Taube der Großen Weitstrecke des internationalen Taubensports. Dieser Kraftprotz steht im PIPA-Ranking der internationalen Flüge mit sowohl 2 als auch 3 Preisen auf Platz 1. Dieser Gigant von einem Supercrack wurde auf den Schlägen von Michel Dubois aus Maisnil (Saint Omer) in Nordfrankreich gespielt.

Seine bemerkenswerten Leistungen waren den alles sehenden Augen von Sébastien Casaert und Sportfreund Joost De Smeyter nicht entgangen. Beide sind immer auf dem Quivive, wenn es um Tauben von außergewöhnlicher Klasse geht, und diesen Supercrack wollten beide Großmeister unseres internationalen Taubensports einmal aus nächster Nähe ansehen. Von solchen Tauben kann man immer etwas lernen. Gefiederqualität, Muskeln, Flügel, Augen, wie ist so ein Klassevogel gebaut?

Als sie Superflieger Invictus in die Hand bekamen, stieg ihre Bewunderung ins Unermessliche. Dieser Prachtathlet würde ihrem Schlag, ihrer Kollektion von Supertauben sicher nicht übel anstehen. Sébastien und Joost gaben zusammen ein Gebot ab. Der Deal war abgemacht. Invictus zog nach Belgien um. Nennen wir es eine Kapitalanlage und eine Investition in Superklasse sowohl für den Schlag Casaert-Sénéchal als auch De Smeyter-Restiaen.

Auch der Transfer von Hugo, dem internationalen Sieger von St.Vincent, machte Eindruck

Der internationale Flug von St.Vincent fand unter sommerlichen Bedingungen statt. Bei echtem Taubenwetter, um in unserer Fachsprache zu bleiben. Auf der ganzen Flugstrecke war kaum ein Wölkchen am Himmel zu sehen, die Temperatur bewegte sich um 30° C, wobei die ersten Tauben 1.084 m/min erzielten. Bedingungen, bei denen sich die echten Cracks vom Rest absetzen können. Wie der Hugo von Claude Ledoux aus dem französischen Enquin sur Baillons, der dem gesamten internationalen Teilnehmerfeld von St.Vincent das Nachsehen gab. Eine Leistung, die Sébastien Casaert stark beeindruckte und sein Interesse erregte, was letztendlich dazu führte, dass Hugo heute auf dem exquisiten Zuchtschlag in Russeignies sitzt.

Mit Invictus, der besten Taube auf der Großen Weitstrecke von Europa 2015 und Hugo, dem internationalen Sieger auf einem der schönsten und schwersten internationalen Klassiker des Jahres 2015, gelangen Sébastien Casaert und Joost De Smeyter zwei gewaltige Transfers innerhalb unseres Taubensports.

Verstärkung zu holen, ist auch für nationale Spitzenzüchter ein Muss!

Kein einziger Sport kommt ohne Transfers aus. Sie sind ein Teil der Nachrichten in der Medienlandschaft. Oft wegen der Person selbst, oft aber auch wegen des Betrages, der dabei im Spiel ist. Denken wir zum Beispiel nur an den Transfer von Kevin De Bruyne nach Man City, der lange Zeit in der Fußballwelt heiß diskutiert wurde. Ein Transfer findet immer zu dem Zweck statt, um Verstärkung dazuzuholen. In welchem Sport auch immer.

Auch unser Taubensport entgeht diesem Phänomen nicht. Auch hier werden jedes Jahr einige bemerkenswerte An- und Verkäufe getätigt. Vor allem die von (inter)nationalen Siegern, überragenden Ass-Tauben oder anderen außergewöhnlichen Zuchttauben und Reisecracks springen ins Auge.
Nehmen wir doch einmal die aktuellen Transfers von Hugo und Invictus. Auch sie passen perfekt in dieses Raster. Zwei erstaunliche Weitstreckenflieger von 2015, die in Russeignies und Melden eine neue Heimat fanden.

Schauen wir uns diese beiden Spitzenathleten einmal etwas näher an.

-Invictus FR12-294562

Beste europäische Taube auf allen internationalen Flügen – 3 Preise
Beste europäische Taube auf allen internationalen Flügen – 2 Preise
 5. Internat. Pau         9.052 Tb. 2015 (834 km, Geschwindigkeit 933 m/min)
15. Internat. St-Vincent 10.737 Tb. 2015 (814 km, Geschwindigkeit 1.043 m/min)
21. Internat. Perpignan  15.954 Tb. 2015 (893 km, Geschwindigkeit 1.032 m/min)

Vater: Ignace FR09-116648
Stammvogel auf den Schlägen von Michel Dubois. Er stammt aus einer Linienzucht (Vater x Tochter) auf Super Pigeon, einen Spitzenflieger mit unter anderem einem 4. Nat. Dax auf dem Konto. Ignace ist nämlich ein direkter Sohn von Super Pigeon FR98-046324 (der seinerseits aus dem Crack der Großen Weitstrecke Ardiles FR90-064672 x Nestschwester Zoulou FR89-061124 stammt. Zoulou gewann 5 Preise von Pau und 4 von Marseille) x Zezette FR05-295103 (Tochter von Super Pigeon FR98-046324 x Tochter Zoulou FR98-728902).

Mutter: La Jellema NL07-1187406
Ein Original von dem internationalen Barcelona-Sieger 2014 Jelle Jellema.
Sie ist eine Tochter aus Iceman NL04-1369232 (Sohn von Orion NL01-1110401 x Mirna NL01-1110452) x Tochter Saffier NL03-1708721 (aus Kars NL02-2234861 x Saffier NL01-1110402). Sowohl Orion (gewann selbst den 6. Nat. Bergerac 2004, 7. Nat. St.Vincent 2005) als auch Saffier (Gewinnerin des 1. NPO Ruffec 2003, 6. NPO Brive 2004) sind direkte Kinder des Stammvaters Zwart Goud.

Eine Kreuzung von 2 ingezüchteten Tauben bildet also auch hier die Basis für diesen neuen Supercrack. Eine echte Kanone!
Betrachten Sie hier seinen vollständigen Stammbaum.

Was soll man über Hugo sagen? Wer sagte doch gleich, dass Cracks von Cracks abstammen? Hugo ist ein Inzuchtprodukt auf die 1. Europäische Ass-Taube Große Weitstrecke 2005 (Royal Sylvestre), zusätzlich veredelt mit dem goldenen Blut von Joost, dem Gewinner des 1. Internat. Perpignan.

-Hugo FR12-304018

  1. Internat. St-Vincent 10.737 Tb. 2015
  4. Pontoise                106 Tb. 2013
  9. Châteaudun (279 km)   2.226 Tb. 2015
 10. Montoire (320 km)       138 Tb. 2015
 48. Châteaudun (279 km)   2.295 Tb. 2014
257. Internat. St-Vincent 11.388 Tb. 2014
284. St-Junien (525 km)    8.415 Tb. 2014

Vater: Marseille FR09-418797
Produkt einer Kreuzung Jos Joosen x Royal Sylvestre. Sein Vater ist der FR07-545039 (Rasse Jos Joosen) x Tochter Royal Sylvestre FR07-571800 (Royal Sylvestre wurde bei Jack Gruson 1. Europäische Ass-Taube Große Weitstrecke 2005 mit dem 4. Internat. Dax gegen 11.898 Tb. und dem 22. Internat. Pau gegen 8.438 Tb.).

Mutter: Enkelin Royal Sylvestre FR08-212278
Aus Sohn Royal Sylvestre FR07-226989 x Enkelin Joost FR04-583355 (aus Sohn Joost BE03-4456339 x Tochter Perpignan King NL03-1536622. Joost gewann den 1. Internat. Perpignan bei Joost De Smeyter-Restiaen).
Betrachten Sie hier den vollständigen Stammbaum von Hugo.

Diese beiden aufsehenerregenden Transfers bedeuten für Sébastien Casaert und Joost De Smeyter eine weitere Zufuhr von Klasse und Qualität. Eine Qualitätsspritze von gewaltigem Ausmaß! Spitzentauben, mit denen sie ihren Taubenstamm noch vollständiger und stärker machen wollen und können, mit denen sie noch besser gewappnet sind, um ihren Status als nationale Spitzenzüchter zu untermauern und weiter zu verstärken. Weltklasse!

Kommentare

Félicitations à vous deux.

Une belle reconnaissance pour la qualité des pigeons frontaliers Français.

Salutations,

DIDIER.

Félicitations Joost et à Mr Cassart
Amicalement
Francis

Gefeliciteerd, Joost en Sébastien, met de super aankoop van de 2 Franse cracks Invictus en Hugo.
Dat belooft!!
Groetjes
Willy

Zou topsport dan toch bestaan?

Faudrait peut être mettre toute les infos sur le pédigrée du pigeon de Claude Ledoux,le pigeon 052360/00 As pigeon européen 2005 élevé et bagué par Thullier Sébastien et joué par Jack Gruson.Rendons a César ce qui appartient a César!

En wat mij natuurlijk nog meer interesseert dan wie Invictus gekocht heeft, is wie Michel Dubois is en hoe hij de duivensport ziet en in de praktijk brengt...
Ik slaagde er niet in om over de kweker en de speler van Invictus iets op internet te vinden ...

Is dat genoeg? Smile

Michel DUBOIS de Maisnil-Dohem

Ou comment préparer l’avenir en se tournant constamment vers le passé!

L’année 2005 voyait les frères Schaschkow remporter la victoire internationale sur Barcelone, première victoire pour un amateur de l’Hexagone sur le plus prestigieux concours du calendrier international. L’année précédente, en 2004, un autre amateur français inscrivait son nom en seconde place du plus important championnat colombophile au monde, la Coupe d’Europe.
C’est ce même grand champion qui, dix ans plus tôt, avait été le premier Français et est d’ailleurs toujours le seul à avoir inscrit son nom en lettre d’or au palmarès de cette même Coupe d'Europe.
Michel Dubois, puisque c’est de lui qu’il s’agit, peut certainement être considéré comme l’un des meilleurs amateurs au niveau européen en grand fond et, par voie de conséquence, comme le ténor dans cette même catégorie au niveau français.

C’est suite à la vente totale de la colonie Ianni, pour raison de santé, que nous avions convenu d’un reportage en terres de l’Artois et ce suite à la demande de Frédéric, le fils, grand ami de la maison et avec lequel Michel procédait à des échanges. Nous avions souligné lors de la préparation de cette vente combien il était regrettable que des amateurs de la trempe des Ianni quittaient nos rangs et ce au regard de leur valeur sportive, mais surtout au vu des énormes qualités humaines se dégageant de leur personne.
Nous avions bien évidemment accepté cette demande, un peu traduite comme étant les adieux au monde colombophile des ressortissants de la Côte française.
Ce qui est frappant, en colombophilie, c'est la capacité des gens simples et généreux, calmes et posés à pouvoir tisser des liens d’amitié avec des êtres leur ressemblant de manière évidente. De grands champions aux qualités humaines indéniables se retrouvant autour d’une table afin de parler du pigeon voyageur. C’est ce que nous avons ressenti l’autre samedi chez Michel Dubois, en compagnie de Frédéric Ianni et du soigneur de la colonie, Christian Maeyaert. Nous ne fûmes guère plus étonné lorsque Michel nous parla d’une autre amitié s’étant nouée avec le génial Robert Ben de Calais. Rien que des points communs comme nous aimons en souligner: la maîtrise du sujet en parfaits colombiculteurs, la simplicité dans les gestes et les actes, mais surtout cette franchise et cette modestie conjuguées dans une saine amitié. Que ce soit à Calais chez Robert Ben, à Eu chez Ianni et tout récemment à Maisnil-Dohem chez Michel Dubois, ce sont ces mêmes sentiments qui présidaient nos visites. La colombophilie française possède, elle aussi, de grands Seigneurs!

Michel Dubois est âgé de 52 ans et dirige une entreprise de construction qui emploie une soixantaine de personnes. Gamin, il était passionné par les tourterelles et avait un ami qui possédait des pigeons voyageurs. Un jour, il attrapa un pigeon hollandais égaré et le signala au propriétaire. Après consultation du paternel et accord de ce dernier, un petit colombier fut érigé de ses propres mains. Ses deux passions se dégagent ici, celle pour les pigeons et l’autre, dont il en fera son métier plus tard.
Il se met ainsi à jouer le demi-fond au début des années ’70.
Début 1972, il fait la connaissance du champion de Barcelone, André Deguillage. Ce dernier avait décidé d’offrir un pigeon à chaque jeune amateur de la session 1971 et avait retenu une vingtaine de sujets à cet effet. D’un naturel réservé et hésitant, le jeune Michel ne se présenta que très tardivement, mettant André Deguillage dans l’embarras, ses cadeaux ayant tous été distribués.
Qu’à cela ne tienne, après quelques recherches, il lui dénicha une femelle de la lignée de ses fameux «Mousquetaires».
Michel plaça l’oiseau chez lui, sans trop se soucier de ce voilier. Il en élèvera bien quelques produits, certes, mais sans se focaliser de plus ample façon.
L’année suivante, il reçut deux autres sujets de chez Fouquemberghes, des oiseaux qui possédaient en eux le fameux sang Hovaere.
C'est donc un peu par hasard, mais aussi en raison du type de pigeon recherché qu'un jeune mâle provenant de cette femelle Deguillage et croisé sur une femelle Fouquemberghes sera à l'origine du très célèbre pigeon de chez Dubois qu'est la "Bague Rouge". Le sang de cet oiseau coule comme un fil… rouge dans la colonie, encore à l'heure actuelle.

Parlons d'ailleurs du type de pigeon recherché chez Dubois. Alors que tant Michel que son compère Christian Maeyaert possèdent des mains d'une taille et d'une consistance hors du commun, des mains de travailleur, l'un du bâtiment et l'autre de la terre, ils ont orienté leurs recherches vers un type d'oiseau plutôt petit, très solide et possédant un plumage d'une onctuosité sans pareil. Il est frappant de constater que les véritables outils qu'ils ont au bout des bras soient si doux lorsqu'il est question de colombophilie. Ils possèdent tous deux ce même toucher, ce même sens, cette même idée du beau pigeon. Depuis de très nombreuses années, ils ont ainsi des idées bien arrêtées et magnifiquement en symbiose. Cela leur permet de limiter les introductions à la portion congrue. Sans cesse, en effet, ils retournent vers le modèle de départ et lors d'une introduction, celle-ci est véritablement mixée pour s'accorder à la base. C'est ainsi qu'ils iront chercher l'onctuosité d'un plumage chez l'un, ou encore le mordant chez l'autre, les défauts, ou plutôt les différences par rapport à leur modèle de base, seront très vite gommés, aspirés dans le physique qu'ils considèrent comme idéal et vers lequel ils retournent sans cesse. Nous pouvons sans hésiter parler de la sorte d'une culture personnelle à laquelle viennent se greffer de temps à autre des éléments la bonifiant en fonction de la qualité supplémentaire sensée y être apportée.

Pour résumer, nous dirions qu'à la base personnelle constituée de sujets Sion, sont venus se greffer des Gorin et Cattrysse, via Deguillage. Ces sangs furent mariés aux fameux Tronquoy, notamment via Nybelen, le tout renforcé par des achats chez Coddeville afin de retourner sur le sang Sion. Des échanges avec les Ianni visaient les meilleures lignées de Kleber Bled qui cultivait aussi les Gorin et Cattrysse. La dernière introduction, assez conséquente d'ailleurs, consiste en sujets de chez Robert Ben. Tout cela donnant un pigeon de gabarit plutôt petit avec un œil placé très haut près de la boîte crânienne, dénotant un mordant à toute épreuve. Un pigeon qui tombe bien en mains, très solide en muscles et d'une grande vitalité, comme déjà écrit plus haut.

Côté management de la colonie, Michel Dubois peut compter sur l'apport de travail de son ami Maeyaert. En hiver, lorsque les journées sont trop courtes en raison des activités professionnelles de Michel, c'est Christian qui prend à son compte les volées et la distribution de nourriture. Dès que les journées sont plus longues, c'est Michel qui libèrera les veufs le matin, à charge de Christian de les rentrer et de s'occuper des autres oiseaux. Pour le nettoyage, pas de complication, c'est le dimanche qui est réservé à cet effet! Pas de nettoyage en semaine! Michel et Christian unissent leurs efforts le dimanche matin pour tout remettre en état de propreté. Cela n'ennuie guère les veufs qui vivent sur des perchoirs cabinets qui les empêchent d'être au contact direct des fientes. Ayant réalisé les installations de ses mains, Michel a tenté de leur donner une conception idéale. Devant chaque compartiment, on trouve ainsi une zone tampon qui est destinée à récolter plumes et poussières ne pouvant de la sorte contrarier les voiliers. Des installations d'une grande sobriété, mais surtout réalisées en fonction du bien-être des habitants des lieux.

La colonie est forte de 80 veufs, yearlings compris. Les 15 couples de reproducteurs donnent une centaine de jeunes chaque saison. Les veufs peuvent élever, tantôt avant, tantôt après la saison de jeu, suivant les circonstances.
Les jeunes mâles sont poussés jusque Poitiers. A un an, ils prennent part à deux étapes de 500 km. A deux ans, ils font la connaissance avec les 700-800 km, mais ce n'est en général qu'à trois ans que le ciel d'Espagne sera visité.
Michel s'est essayé à la distribution d'un mélange qu'il fabriquait personnellement, il a revu cette façon de faire, considérant que les firmes commerciales se donnent assez de mal pour ne pas profiter de leur savoir-faire. Le dépuratif est encore utilisé le lendemain de la rentrée, en sachant que le premier repas est un menu complet d'un mélange sport.

Rien de bien spécial donc et même une tendance à chercher la simplicité et le retour à une certaine rusticité.
L'observation, la prise en mains, la comparaison des choix dans les futurs accouplements entre Michel et Christian, voilà qui est prioritaire. Les introductions sont minutieusement étudiées et ne se font que si elles se montrent nécessaires. Pas question d'aller chercher des vedettes ici ou là dans le but de tester. Le socle de départ est bien présent et toujours vaillant, inutile de l'abîmer en se dispersant pour sacrifier à telle ou telle mode.
Une conception et une gestion simples de la colombophilie qui portent leurs fruits.
Nul doute que l'Europe colombophile verra encore le nom de Michel Dubois titiller les places de tête de son classement annuel dans l'avenir!

Quelques chiffres dans les internationaux depuis 15 ans
Pau 53 prix 70 engagés
Barcelone 76 prix 136 engagés
Marseille 48 prix 77 engagés
Perpignan 74 prix 169 engagés
Dax 66 prix 90 engagés
Diego.

Merci Jean-Philippe

Jan

Beste Jan,

een verhaal over de seizoen van Michel Dubois zal in de komende weken worden gepubliceerd op PIPA.

Super commentaire de Jean Philippe et l'histoire qui semble basculer au profit des "petits"français.................et j'espère et souhaite que ce ne soit pas la fin.....
toutes mes félicitations aux anciens propriétaires et bonnes réussites aux nouveaux ...........

Felicitations a Michel Dubois , quel pigeon et quel colombophile.....
J´espere tu a une bonne journee a Casa Barca avec Frederic et a bientot.
En uiteraard alle geluk aan de nieuwe eigenaars van de 2 superduiven,zo zie je
maar dat supermelkers een neus voor kwaliteit hebben he.....
Cordialent and all the best.
Eddy de "Casa Barca".

Wat een topduiven, schitterend palmares !!

Succes ermee Sébastien en Joost !!

grt
Gerry C.